BLOG

En temps de pandémie

Nous vivons une époque sans précédent. La société moderne n’a jamais rien vu de tel. Qui aurait cru que nous vivrions pour assister à une pandémie mondiale ?

Maintenant que nous sommes tous coincés à la maison, beaucoup d’entre nous nous rendons compte que nous prenions notre liberté pour acquise.

L’époque où l’on se réveillait un dimanche matin ensoleillé et où l’on décidait spontanément de partir en randonnée ne vous manque-t-elle pas ?

Ces derniers temps, il semble que nous ne sachions même plus quel jour nous sommes et la chose la plus folle que nous sommes permis de faire à l’extérieur est d’aller faire les courses.

« Les gens disent que vous ne savez pas ce que vous avez jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. La vérité, c’est que vous saviez ce que vous aviez, mais vous ne pensiez pas le perdre ».

Cette pandémie nous a tous touchés d’une manière ou d’une autre.

Pour tous les amoureux de la nature, comment faites-vous face à cette situation ? Ne vous démangent-ils pas de sortir, d’être à nouveau libre en pleine nature ?

Covid-19 a forcé les sociétés à expérimenter des modes de vie entièrement nouveaux. Les cours à l’école se sont déplacés en ligne, beaucoup ont commencé à travailler depuis la maison avec des réunions qui se déroulent sur Zoom… Nous vivons la première pandémie mondiale de l’ère numérique et Internet a permis de se retirer du monde extérieur. Cependant, nous ne devons pas oublier l’importance de se débrancher et de prendre un peu de repos pour se ressourcer.

Être à l’extérieur, en particulier dans les espaces verts, présente de nombreux bienfaits : outre les bouffées d’air frais et vif, vous pouvez admirer des paysages émerveillants et observer la faune et la flore. En outre, être en nature a également prouvé favorisait la santé physique et mentale. Le fait de rester penché sur son téléphone pendant des heures a des conséquences néfastes sur le corps. Le cerveau, les yeux, le cou, les mains, les bras et le dos peuvent tous être mis à rude épreuve.

N’oubliez pas de donner à votre corps une pause. Cette période de confinement affecte profondément nos habitudes de sommeil. L’électronique n’est pas votre amie quand il s’agit d’avoir une bonne nuit de repos. Que ce soit en raison de la surexposition à la lumière bleue de nos écrans (qui a un impact sur la production de mélatonine par le cerveau, retardant ainsi le début du sommeil) ou en raison des « quick check » qui se terminent par des heures de vagabondage à regarder de vidéos inutiles sur Facebook.

Il existe au Japon une pratique appelée le « Forest Bathing » ou « bain de forêt » qui est connue pour réduire le niveau de stress, et ce, simplement en se promenant dans la forêt. Il a été prouvé que le fait d’être dans la nature réduit notre niveau de cortisol (hormones du stress), ce qui entraîne une baisse de la pression sanguine et de l’anxiété.

Être dans un environnement vert est crucial pour maintenir l’équilibre et la bonne humeur. Si COVID-19 a apporté une tragédie à une échelle unique, il a également apporté du temps pour la réflexion.

Nous vivons dans une société où nos téléphones s’immiscent constamment dans nos vies et cette pandémie a créé le scénario parfait pour que cela s’accrue. En cette période où nous nous sentons plus que jamais piégés… malgré tous nos luxes technologiques, nous devrions peut-être nous concentrer sur les plaisirs simples qui nous faisaient nous sentir vivants auparavant.

Nous ne pouvons pas contrôler ce qui se passe dans le monde, mais nous pouvons contrôler ce qui se passe dans notre esprit.